LAPSLAPS                                                                            2012

Performance au Petit Faucheux – festival “Écoute voir 2012”

Se placer dans l’écart par le milieu, entre deux points nominaux dont l’événement n’attend que celui d’un bout. De ne vouloir le début ni la conclusion, c’est reconnaître le mouvement dans un espace entre. C’est également l’acceptation de l’évolution sur un plus grand laps de temps. Le spectaculaire est honni car le moindre râle, le moindre geste fait déjà exception.

Performance, chant : Fabien Delisle / Cadre de piano, électronique, programmation leds : Sébastien Rouiller

écouter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s