A protean and self-taught artist motivated by the notion of creation, reflective design, thematic adaptation and sound realization: live performance, installation, theater, sound design and production

TWENTY THOUSAND LEAGUES INSIDE ME
Bite Generation                en cours 2016/2017

|sən|
|ˈmem(ə)rē|
|ˈdärliNG|
|mäm| |än, ôn| |dad| |ôr| |ˈäpəzit|
|sər| |ôr| |ˈsistər| |ôr|
|bōTH|
|ləNG| |härt| |inˈtestən| |bləd| |nərv| |bôls|
“THE STORY OF THIS JOURNEY ON THE INSIDE OF ENCOUNTERS WITH THE VITAL ORGANS – AND OF A SURPRISING NUMBER OF OTHER TRAVELLERS

Conception, chant : Claudia B.Poulsen / pictures designer : Christian Kirk-Jensen / environnement technologique et vidéo : Sébastien Rouiller / musique : Olivier Sens / André Wilms : collaboration à la mise en scène

IL NE SE PASSE RIENP.Mornay / S.Rouiller                      2015

« Il ne se passe rien » est un projet de performance se déroulant dans une rue offrant une perspective classique de ruelle pavillonnaire de banlieue. Le panorama ( plan large) est l’acteur principale de cette vision. A l’entrée de la rue se trouve un grand cadre qui permet de voir les lignes de fuite, les entrées de maisons, les voitures garées et tout l’urbanisme « type » de ce genre d’espace. L’audience se situe d’un côté du cadre et regarde la performance se déroulant de l’autre. Il y a un seul point de vue.
Ce sont les habitants qui font la partition. C’est une chorégraphie d’entrées et de sorties des maisons, de traversées, de démarrages et d’actions répertoriées en lien avec les participants du projet qui sont chez eux.
Ce projet, en partenariat avec le Théâtre municipal de Vanves, est une création de Perrine Mornay et de Sébastien Rouiller, présenté le 7 juin 2015 à Vanves.

concept, écriture & mise oeuvre : Perrine Mornay et Sébastien Rouiller / site/interface internet : Sébastien Rouiller

CHANT 2Cie Marouchka                2014

Ce film “Chant 2 – Un bon début” est le deuxième volet d’un cycle cinémato-chorégraphique réalisé par le chorégraphe Francis Plisson et Fabien Delisle. Premiers états de danse de six jeunes filles dans un paysage de l’intime.
Cette deuxième collaboration avec Francis et Fabien, m’a permis d’aborder un univers plus électronique inspiré par le travail sur la couleur et le décor industriel de cette friche. La jeunesse incarnée par les danseuses, comme les macros de visage, sont aussi riches en pauses, ce qui à donné une place à la rupture et au silence.

Conception, réalisation : Fabien Delisle / Conception, chorégraphie : Francis Plisson / Prise de son : Brice Kartman / Mixage, composition musicale : Sébastien Rouiller

écouter

CHANT 1Cie Marouchka                2013

Film chorégraphique réalisé avec quatre jeunes seniors orléanais en bords de Loire. Ce film s’inscrit dans un cycle entamé par Francis Plisson et Fabien Delisle autour du rapport entre danse et paysage. Et ne cherchez pas la couleur, car ce film se savoure bel et bien en noir et blanc ! Une co-production Cie Marouchka & CCNO. Chant 1 est avant tout une Inoubliable matinée de tournage au bord de la loire avec des personnages suspendus dans un décor sculpté par la nature. Francis ayant déja pris l’option Messiaen pendant la préparation des interprètes, le mixage du film c’est fait tout seul, comme par magie. Ce quatuor une œuvre que j’affectionne tout particulièrement, et bien que beaucoup utilisée, elle n’en reste pas moins profonde et intense.

Interprétation : Jean-Claude Bardin, Jean-Louis Dezolu, Michèle Duredon, Claude Neveur / Conception, réalisation : Fabien Delisle / Conception, chorégraphie : Francis Plisson / Mixage et prise de son : Sébastien Rouiller / Musique : Quatuor pour la fin du temps, Olivier Messiaen

CÉLÈNEFac de Musicologie de Tours       en cours 2015/2016

Depuis en 2013 en lien avec la Création “Lace Up” (Cie Marouchka), j’interviens en temps qu’artiste invité en cours d’informatique musicale autour de Max Msp. Le projet “Célène” est un logiciel de reconnaissance d’intervalles, de lecture et de dictée musicale… destiné à accompagner de manière ludique, les étudiants dans leur parcours. Ce logiciel est conçu uniquement avec Max/Msp.

Cette intervention est à l’initiative d’Olivier Carrillo, responsable Master enseignement de ce département.

WESTERNCie Mais Encore Pourquoi Pas             2013 / 2015

Un projet du Collectif Impatience

Création Septembre 2013 – à la Tenuta Dello Scompiglio. Au départ, il est question de perception, de limites, de sentir ce qui se passe dans son dos. On cherche dans le noir du théâtre un secret qui n’est pas là. A l’heure de l’entertainment visuel, il n’y a plus de secret caché dans le far-west d’aujourd’hui. Quelque chose se dessine entre le pouvoir et la performance : essayer des stratégies d’apparitions dans le noir et faire ressortir des spectres de cowboy qui
se prennent les pieds dans leurs ombres. Western parle de dissimulation, de représentation qui n’ont pas d’autres issues que celle d’un gros rire grotesque. écouter

Conception, mise en scène : Perrine Mornay / Acteurs : Olivier Boréel, Gabriel Agosti, Serge Cartellier / Dramaturgie : Sophie Faria / Création / Lumière : Cyril Leclerc / Création sonore, composition : Sébastien Rouiller

SOFT LOVELe Clair Obscur             en cours 2016/2017

Habitué aux formes techno-réflexives, le Clair-Obscur s’associe aujourd’hui à l’auteur Eric Sadin sur un nouveau cycle de spectacles et de laboratoires : DYS_LAB / Des utopies aux dystopies technologiques.

Le dernier roman “#Softlove” d’Éric Sadin publié en 2014 franchit une nouvelle étape qui nous ramène au théâtre, dans un format un peu particulier cependant : Il s’agit du monologue d’une intelligence artificielle, qui détaille en creux la vie d’une femme, bien vivante et contemporaine celle-ci, captant et anticipant avec notre complicité ses moindres états, ses moindres désirsrs.

Il s’agit là de porter notre réflexion sur les systèmes numériques qui envahissent progressivement nos vies, ce à tous les niveaux.

Texte : Éric Sadin / Mise en scène : Frédéric Deslias
/ Avec : Clara Chabalier / Création Audio-Visuelle : NOHISTA / Composition sonore et musicale : Sébastien Rouiller / Développement : Olivier Guillerminet / Lumière : Xavier Lazarin / Diffusion : Florence Bourgeon Les Indépendances / Administration, Production : Mathieu Hillereau

Région et Drac Basse-Normandie – Conseil Général du Calvados ,Ville de Caen – le Quai des Arts – CDN de Caen – Le CUBE – Les Ateliers Intermédiaires / Partenariats Technologiques : 1024 Architectures – Voxygen – Digital Airways

DES AVEUGLESLa Communauté inavouable      2015

Adapté de “Les Aveugles de Maurice Maeterlinck par Clyde Chabot
Création 2015-2016.

“On peut considérer que les spectateurs sont eux-mêmes les aveugles du texte : alors ils ne voient pas les autres corps, mais perçoivent avec une amplitude particulière les sons, les voix, et des visions poétiques.
Les voix off des enfants, des projections et des marionnettes, la présence / absence d’un musicien médiéval, une danseuse réalisant une chorégraphie symbolique permettront d’entendre le texte, de l’accueillir dans sa puissance de jeu scénique, de susciter l’imaginaire et la mémoire des spectateurs.”

R.A.SCie Demesten Titip                    2015

Un projet qui se décline en deux temps, avec une première période en 2013 et une seconde en 2014. Il s’agit d’un travail en collaboration avec l’auteur Joël Egloff, dont l’écriture vacille entre une narration sur hyper-quotidienneté et l’émergence du fantastique qui explose les codes de la narration elle-même. Les petites formes qui composent la Révolution des escargots sont des portraits de personnages, qui nous invitent à rêver d’une communauté humaine dont les individus seraient débarrassés de la pression sociale du surfaire mais acculés à la question de leur impuissance.

Textes : Joël Egloff / Mise en scène : Christelle Harbonn / Acteurs : Solenne Kéravis, Marianne Houspie, Gilbert Traina / Dramaturgie : Laurence Gervais, Joël Egloff / Conception sonore, composition, vidéo : Sébastien Rouiller / Création lumières : Laurent Vergnaud

écouter

PRÉLUDE À UN EFFONDREMENTCie Demesten Titip        2014

Pour spectacle “Prélude à un effondrement” monté avec les acteurs de l’ESAT de Plaisir (78), Christelle m’a demandé d’adapter “La mort de Socrate” de E.Satie pour la scène, voici deux extraits qui sont taillés pour la pièce. Ce texte est tiré de “L’homme que l’on prenait pour un autre”, de Joël Egloff.

Pièce présentée au Théâtre Eurydice à Plaisir (78).
écouter